Il était une fois… en 1981 BCH02209

Cette Rolls-Royce Silver Spirit a été commandée par un homme d’affaires Anglais chez H.A. Fox le 21 novembre 1980, ce par l’intermédiaire du très réputé Alex Fox Limited. Couleur extérieure « Chesnut » et intérieur cuir marron foncé mais l’acheteur se ravisa le 24 décembre 1980 en optant pour un cuir beige clair. Elle fût livrée à son premier propriétaire le 6 mai 1981 avec le n° de châssis BCH02209. La radio-cassettes d’origine « Frankfurt Stereo » est – fait rare – toujours installée dans le véhicule ! Sa première immatriculation était TJN 2TO.

De nos jours, la couleur « chesnut » assez démodée a été remplacé par une autre couleur disponible d’origine « Cardinal Red », les cuirs quant à eux ont été entièrement restaurés tout en gardant exactement le même aspect « beige » via une teinture conçue d’après les codes couleur d’origine :

Cardinal Red avant restauration (en 2008) :

Chestnut  : (Il ne s’agit pas de BCH02209, photo trouvée sur le web)

Dans les documents « Construction & Test Records » transmis par le Rolls-Royce Enthusiasts’ Club, je découvre un premier entretien du véhicule le 23 août 1983 avec 18.562 miles au compteur, réalisé chez H.P. Arnett & Son Ltd, 26/32 Oxford Road, Bournemouth BH8 8EZ.

D’après le MOT History avec la dernière immatriculation connue, cette Rolls-Royce Silver Spirit avait au compteur 132,410 miles le 19 mai 2006 et 132,976 miles le 12 juin 2007. Le dernier document retrace la voiture le 15 février 2008 avec 133.298 miles à l’occasion d’un changement de batterie. Lors de mon acquisition 3 semaines plus tard, elle comptabilisait 133.452 miles.
Le dernier propriétaire à qui j’ai acheté le véhicule a pris possession de BCH02209 le 10 avril 2000 mais suite à une grave maladie laissa rapidement la voiture à l’abandon jusqu’à mon acquisition 8 ans plus tard.
Durant la période post 2000, un document de demande d’immatriculation indique comme ancienne plaque d’immatriculation « V8 JJR » mais je n’ai malheureusement pas trouvé de trace via le MOT anglais (MOT étant l’équivalent du contrôle technique).

Voici une photo datant des années ’70 prise de face chez H.A. Fox, 54 St James’s St, Londres, découverte dans une archive de 1981 du Rolls-Royce journal  :

Une autre photo prise de la rue sur le côté (Bennet St.), datant des années ’80 :
Crédit photo : David Irvine

Photo prise de face, en 2012 (Google Street), H.A. Fox n’est plus installé à cette adresse :

Vue d’ensemble en 2012 : H.A. Fox n’est plus installé à cette adresse mais on y découvre malgré tout un petit peu plus loin dans la rue une Rolls-Royce Silver Spirit.

Localisation sur la carte :

Acquisition en 2008 :

Découverte de ce qui va devenir ma première Rolls-Royce, une Silver Spirit de 1981, châssis n° BCH02209. Autant le dire tout de suite, elle n’était pas très fringante. Outre de nombreux points de rouille, le moteur ne tournait pas sur tous ses cylindres, les cuirs usés, les boiseries craquelées, les tapis munis de moisissures et il y avait une belle petite fuite hydraulique. Cette voiture dont la triste destinée était d’être transformée en « donneuse » (pour pièces), je pris la décision un peu folle de la sauver en me lançant dans une restauration en profondeur. Le début d’une grande aventure…

Transport vers sa nouvelle demeure …

Premiers mètres à bord de BCH02209 …

Premières réparations de BCH02209

Avant d’examiner en profondeur l’état du véhicule afin d’estimer le nombreux travaux à prévoir, je décida de la mettre en ordre pour pouvoir la passer au contrôle technique (oldtimer) en Belgique en vue de son immatriculation. Outre les vérifications élémentaires tels que changement de toutes les huiles, courroie de distribution etc. je devais exécuter deux réparations urgentes.

Première opération : remplacer un tuyau de frein rouillé qui provoquait une importante fuite hydraulique.

Voici donc le fameux tuyau rouillé, remplacé par un nouveau, fabriqué sur mesure chez Generalfrein à Bruxelles pour 5,87 euros TTC le 7 avril 2008. Ensuite placement du nouveau tuyau de frein et purges complète du système hydraulique.

Seconde opération : Vérification de la compression des cylindres

Cette opération me permit de vérifier quels sont les cylindres qui posent problème. Deux d’entres eux étaient encrassés, le simple changement des 8 bougies suffit pour que le nouveau test de vérification de la compression des cylindres soit dans les normes, le moteur tourna comme une horloge. Bien évidemment, quelques temps plus tard je nettoya en profondeur les pistons et cylindres pour lui donner une nouvelle jeunesse.

Un moteur qui tourne rond, plus de fuite hydraulique, il est grand temps de tester la Rolls-Royce sur la route avant son passage au contrôle technique.

Départ pour la première balade, en famille :

Première photo à Ixelles (Bruxelles) lors de la balade :

Tout est en ordre BCH02209 s’est magnifiquement comportée. Après quelques formalités de dédouanement, BCH02209 passa brillamment le contrôle technique et reçu l’immatriculation OBU-886. 

Etat de BCH02209 en 2008

Première chose à faire, déterminer les travaux urgents à réaliser, petite visite chez Bentley Brussels pour un check up complet moteur, hydraulique et électricité :

Ensuite, état des lieux carrosserie, cuirs, boiseries etc.

Comme vous pouvez le constater, BCH02209 était dans un bien triste état général mais avec un brin de folie et beaucoup d’huile de coude je décide de m’attaquer à l’aspect intérieur du véhicule.
L’aspect technique (carrosserie, hydraulique, moteur etc.) est confié à des professionnels.

Electricité

Quelques soucis électriques, rien de très grave mais un petit peu de travail à effectuer.

1. Vérification des connections, fusibles et relais. Démontage de certaines pièce et par facilité, de l’ensemble des boiseries du tableau de bord :

2008-2009 Restauration de la carrosserie

Première étape, déposer la voiture chez le carrossier. Neuf mois d’attente pour pouvoir la récupérer, il faut dire que le travail de carrosserie a été bien plus conséquent que prévu. Je n’ai pas de photo de la mise en peinture mais le résultat final est très satisfaisant.

Résultat final après restauration de la carrosserie :

2010-2011 Restauration mécanique

Avant d’entamer les travaux de restauration de l’intérieur du véhicule, de nombreux travaux d’ordre mécanique ont été réalisé afin que le véhicule puisse être régulièrement utilisé pour des balades et rallyes. Moteur, carburateurs, hydraulique, plaquettes et disques de freins et divers autres travaux.

Cette restauration mécanique ayant été effectuée par des professionnels, je ne suis pas en possession de photo ou vidéo de ces réparations.

Une réparation effectuée chez moi et quelques indications du travail de notre regretté mécanicien qui nous a quitté bien trop tôt :

Remplacement des plaquettes de frein parking
Il y a 2 plaquettes sur les 2 étriers arrières :

Une nouvelle et une ancienne :

Pour remplacer les plaquettes de frein de parking, il vous faut les déclipser en retirant les ressorts situés à l’arrière des plaquettes. Inversez la procédure pour monter les nouvelles plaquettes :

Plaquette placée :

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de retirer l’étrier pour procéder au changement des plaquettes de frein parking. Par contre, il vous faudra retirer les roues. Attention n’oubliez pas le sens pour dévisser les boulons des roues, on visse dans le sens de la marche, on dévisse dans le sens inverse. Donc du côté gauche pour dévisser les boulons vous tournez vers la droite, inversement du côté droit vous tournez vers la gauche.

Sécurité :
Lors de l’opération de changement des plaquettes, ne vous fiez pas uniquement au cric, installez des chandelles sous la voiture pour travailler en toute sécurité !

Suite à venir…