RRB.BE présenté par Alain Schenkels

Brides de moments de vie


Introduction

Chaque individu a son histoire de vie à raconter. L’homme que je suis devenu de par mon éducation, ma personnalité, mes choix et actions se présente en ce lieu en toute humilité.

Ce site internet reflète des brides de moments de vie qui sont miennes, qui n’ont certes que peu d’importance pour le monde extérieur. Dès lors pourquoi les afficher ici ? Dans le même contexte, pourquoi les réseaux sociaux ont-ils autant d’attraits ? Pourquoi les individus s’affichent publiquement alors qu’ils sont pour la plupart de simples citoyens lambda ?

En nous affichant publiquement, nous savons que nous sommes jugés voir et critiqués, à tort ou à raison. C’est dans la nature humaine, tous – vous et moi – nous jugeons les gens sans même nous en rendre compte, c’est une sorte d’automatisme.

Je suis bien conscient que si certaines personnes – majoritaires je l’espère 😉 – m’apprécient, d’autres ne m’aiment pas, c’est ainsi je ne puis plaire à tout le monde, j’ai mes amis, mes alliés, mais aussi quelques ennemis.

Je me refuse de vouloir plaire aux autres au prix de renoncer à ma personnalité, à énoncer mon avis sur des sujets divers et variés, à me faire passer pour un homme que je ne suis pas, c’est absurde et contre productif. Je n’ai aucune honte à être Moi.

En ce qui concerne la médiocrité, la jalousie (qui pour moi est un des pires défauts) et les critiques non constructives, je paraphraserai un professeur de littérature qui disait « cela glisse sur la cuirasse de mon indifférence et n’atteint pas la carapace de ma sensibilité« .


M’accepter en tant qu’être humain imparfaitement parfait, c’est atteindre sérénité et confiance en moi et voir mon âme d’enfant dans le miroir. M’aimer, c’est faire preuve d’indulgence, de compréhension et d’empathie envers moi, c’est être mon meilleur ami, m’accepter tel que je suis, m’accueillir dans ce que j’ai de plus beau, mais aussi de plus moche, dans mes forces et mes faiblesses, me donner de la valeur pour la simple raison que j’existe, l’homme que je suis de par mon éducation et mon vécu, de part ma personnalité et mes actions.

Cette page qui m’est certes très personnelle regroupe quelques brides de moments de vie.

Par un miracle incroyable, je suis né il y a 50 ans sur la planète Terre, cette vie qui m’est offerte je me dois d’en profiter pleinement, ce n’est qu’en m’aimant moi-même, en m’acceptant tel que je suis que je puis m’épanouir et trouver le bonheur, un raison objective de vivre.

Chaque individu a de bons et moins bons moments dans sa vie, j’affiche sur la face visible le positif et laisse sur la face invisible mes problèmes divers et variés. Les textes et photos diffusés dès lors ne reflètent en rien ma vie réelle, mais juste ce que je veux bien montrer au monde extérieur, quelques brides d’instants de vies qui sont miennes.

Nous pourrions philosopher sur notre raison de vivre, le sens de notre vie, quel est donc notre objectif ultime sachant qu’au final, toute vie qu’elle soit animale (et donc humaine) ou végétale est vouée à disparaître, notre mort prochaine (pas trop proche je l’espère) sera la suite logique de notre vie, il nous faut l’accepter. Quel est le sens de la vie (s’il en existe un) alors que lorsque nous passerons de vie à trépas nous ne nous souviendrons même pas d’avoir existé …

To be, or not to be, that is the question. L’homme a ce besoin de paraître aux yeux des autres alors que sa profondeur d’âme et ses pensées me semblent plus essentiels, paradoxalement ce dans une réalité bien incertaine.


N’est-il point temps d’arrêter le verbiage et passer à l’essentiel ?

Tout commença en l’an 1971 dans la commune bruxelloise d’Uccle, un dimanche du mois de mai ou le bébé que j’étais était si bien dans le ventre de sa maman bien au chaud et à l’abri du monde extérieur qu’il refusait d’en sortir (pas encore né et déjà têtu ça promet pour la suite), l’équipe médicale en décida autrement. C’est ainsi qu’à 12H.30 j’apparais au grand jour, le début de mon histoire de vie.

Au gauche ma maman (Jeanine UREEL), au milieu ma grand-maman (Silvie VAN CAUTER), je suis sur les genoux de ma marraine (Simonne UREEL), sœur de mon grand père (Joseph UREEL) hélas décédé l’année précédente. Je n’ai connu aucun de mes grands pères, le papa de mon papa (Edgard SCHENKELS) étant décédé en… 1937 ! Sur la seconde photo ou déjà j’ai appris à bien tirer la langue se trouve ma maman et mon frère Marc à 4 ans.


Les années passent, mon enfance à l’école (gardiennes et primaires) : Institut Sainte Thérèse à Watermael-Boitsfort.

Je ne puis dire que j’adorais me rendre à l’école, mais j’y garde de très bons souvenirs entre autre les fancy faire en fin d’année et quelques institutrices et instituteur que j’ai apprécié, entre autre Monsieur Luc BERNAERTS qui nous a malheureusement quitté en cette période de Covid.

La rentrée en deuxième primaire en 1978 avec Madame TESCH, j’avais donc 7 ans. Sur la photo le blondinet au centre avec un cartable orange et un grand 8, voulais-je faire croire que j’avais déjà 8 ans ou est-ce pour anticiper la fin de l’année ?


1978 c’est aussi mon premier grand voyage en avion vers la Floride 🙂

7 ans, mon rêve rencontrer Pinocchio. Il a fallu du temps pour le trouver à Disney World. Je ne voulais plus le lâcher…

Ah mon frère et moi avions les mêmes chaussures 🙂

Suite à venir


A venir (entre autre) :

Vol Sabena Bruxelles New-York en 1983, bar du Boeing 747, j’avais 12 ans.
Destination finale : Hawaii en passant par San Francisco et au retour par Los Angeles

A ma droite, maman, papa et mon frère Marc près du hublot.


Au soleil sur le toit de l’abbaye de Montmajour à Arles, France.

La suite des mes aventures feront l’objet d’articles distincts.

Si vous y trouvez un intérêt, n’hésitez pas à revenir ultérieurement sur cette page.


Alain Schenkels et son ami Tintin 😉

En attendant, quelques brides contemporaines de vie

Mon ami Tintin qui a bercé toute mon enfance.
Pour l’anecdote, son papa Hergé (Georges Rémi) appelait ma grand-mère Silvie VAN CAUTER lorsqu’elle était enfant « Ma petite chérie ».


L’été, les couleurs vives… Vive le soleil et mon chapeau 😉

Le chapeau en toute occasion


Divers et variés, des souvenirs d’instants de vie …

Le schtroumpf, et Knokke

De tout et de tout … Non trié, donc époques mélangées.

Un jour peut-être, ou pas, je trierai les photos par albums. Si j’en ai l’envie, le temps ou s’y j’y pense, ou pas …


Quand une guêpe me tourne autour

J’ai horreur des guêpes une véritable phobie, laisse moi prendre mon bain de soleil en paix !

Lorsque que suis dérangé par une guêpe alors que je bronze au soleil sur ma terrasse avec un bon cigare.
Attention : Je profite du bel été pour fumer un cigare par plaisir et non par vice !!!


Mafioso, commandant de bord du Concorde ou photographe ?
Difficile de choisir la bonne carrière 😉


Mes aventures en dendrologie (arboretum de Tervuren)


Bricolage, rénovation maison / appartements


Plage ou piscine, attention aux trucages 😉


Que pensez-vous de ma tenue de camouflage ou de mon procédé d’invisibilité ?
Il faut se reposer de temps en temps …


Première utilisation de la GoPro immergée dans l’eau.

Quoi de mieux que d’expérimenter la caméra directement dans la piscine. Excellent résultat, qualité du rendu irréprochable, photos « arrêt sur image » enregistrées depuis des rush de films.

Logiciel de montage : Vegas Pro 18.0.
Lieu de tournage : Cannes, France
Date production film et prises de vues : septembre 2018